Le médiateur confronté à la crise : mesures Covid-19

En tant qu’indépendant, vous avez été très probablement impacté dans votre vie professionnelle par l’épidémie.

L’interdiction de tenir des réunions physiques, en particulier, et les règles de distanciation sociale, sont un défi important pour notre profession.

Vous avez pris connaissance des mesures édictées par le Conseil national de Crise et par la Commission fédérale de Médiation, par le biais de ses bulletins d’information de mars et d’avril 2020 (https://www.cfm-fbc.be/fr/news). (*)

Même à titre complémentaire, le médiateur peut prétendre au bénéfice de plusieurs mesures à destination des indépendants impactés par l’épidémie. S’il s’agit du droit passerelle, le médiateur peut y prétendre, à condition qu’il paie des cotisations sociales sur la base d’un revenu annuel au moins égal à 13.993,77 EUR.

Retrouvez ces mesures notamment sur https://www.beci.be/2020/03/24/independants-vos-indemnites/ et https://www.beci.be/2020/04/02/reporter-le-paiement-dun-credit/

(*) La Commission Fédérale de Médiation a fait une annonce la semaine passée : il est dorénavant possible d’organiser une médiation en présentiel pour autant que les mesures sanitaires et de distanciation sociale soient respectées.